Être célibataire ET entrepreneur


Quand j’ai jasé avec la fondatrice Mélanie pour ce blogue, je me demandais réellement si c’était une aventure qui serait utile, pour moi, mais surtout pour vous. C’est bien beau d’écrire mes péripéties, mes idées, mais faut-il encore que ça soit intéressant. C’est en m’expliquant la difficulté qu’ont les femmes et les hommes en affaires à trouver quelqu’un qui comprend leur réalité qu’elle m’a convaincu de me lancer.

La possibilité de se lancer à son compte se présente à peu près à tout le monde, à un moment ou à un autre. Comme pour une relation de couple, la passion, le timing, la bonne occasion, le partage, le plaisir doivent être au rendez-vous.

Ça prend une dose de folie, un peu d’insouciance, une confiance en soi assez assurée et surtout, une capacité à s’adapter.

Et une fois que l’aventure est lancée, en affaires, la vraie vie se charge de te tester à de multiples reprises. Victoires, échecs, gains, pertes, investissements. Une vraie vie de couple! Alors lorsque se présente une personne intéressante et intéressée, ce n’est pas évident!! Je commence à croire qu’il faut être entrepreneur (e) ou à tout le moins avoir un fort esprit d’entrepreneuriat pour former un couple avec un (e) entrepreneur (e). Parce qu’il y a le temps, les horaires, le téléphone, les clients, les rendez-vous, les imprévus, les risques financiers et tout le reste. Pas si évident que ça de concilier le développement d’une entreprise avec un couple naissant. Parce que ça prend du temps, établir une relation. Bien sûr, les premiers jours sont magnifiques, les premières semaines aussi. C’est un peu plus tard, dans les mois qui suivent que s’installe la frustration chez la personne qui a son emploi 9 à 5. Je n’ai aucun problème avec les personnes qui ont ce type d’emploi; il y a plusieurs personnes qui font partie de la vie d’entrepreneurs (es) que je connais et tout va très bien, mais il y a une frange non négligeable de personnes qui ne peuvent pas accepter ce que représente le mode de vie d’un (une) entrepreneur (e), surtout dans les 5 premières années de l’entreprise.

Parce qu’il faut être honnête, démarrer une entreprise, c’est tout sauf sécurisant. C’est difficile alors d’offrir la sécurité à l’autre si on ne la possède pas soi-même.

Être en couple avec un (e) entrepreneur (e), c’est aimer l’aventure. C’est aussi détester la routine. S’investir en couple avec cette bibitte-là, c’est probablement aussi former un couple d’une solidité à toute épreuve.

Parce que malgré ses apparences qui peuvent parfois donner une impression de distance ou même de désintéressement, l’entrepreneur (e) connaît la valeur de l’investissement, qu’il soit monétaire ou sentimental. Bâtir avec un entrepreneur, c’est participer à la réalisation d’un rêve, et sa reconnaissance sera toujours là.

Regardez un (e) entrepreneur (e) travailler à faire grandir son entreprise et rappelez-vous que cette personne investira beaucoup plus sur son couple, parce que dans ses veines, c’est de la passion et de l’énergie qui coule. Être en couple avec un (e) entrepreneur (e), c’est comprendre que parfois lorsqu’il (elle) travaille tard, le câlin de quelques secondes, avant que vous alliez au lit pendant qu’il ou elle termine un projet, est plus important que tous les projets du monde.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

CONTACT

 

info@celibatairequebec.com

Tel : 1-844-235-4272

HEURES DE BUREAU

Du Lundi au Vendredi

9H00 À 18H00