Entrevue avec Mélanie Trudel de GoSeeYou!

Avril Magazine 10 février 2021


1. EN TANT QUE FONDATRICE DE GOSEEYOU, PEUX-TU NOUS DIRE EN QUOI TON APPLICATION SE DIFFÉRENCIE DES AUTRES SITES DE RENCONTRE?

Que ce soit du côté de GoSeeYou où on crée des connexions vibrantes entre célibataires sérieux à la recherche de liens authentiques ou du côté Olé où on offre des liens plus épicés entre les gens qui souhaitent explorer leurs fantasmes dans un environnement sécuritaire, dans les deux cas, on le fait humainement.

Humanité, connexion, authenticité, c’est ce qui nous démarque selon moi.

Les clients sont près de nous. Ils nous écrivent pour nous raconter leurs belles histoires, pour nous remercier, etc. Et on est tellement heureux de lire ça de notre côté. Je doute fort que ce genre d’échanges avec la clientèle soient chose courante chez les gros géants du dating.




2. D’OÙ T’ES VENUE L’IDÉE DE FONDER TON APPLICATION DE RENCONTRE?


C’est en janvier 2016 que l’idée est venue. Les soirées célibataires roulaient déjà depuis 2014. On organisait des évènements de rencontres un peu partout au Québec. L’engouement était de plus en plus grand pour nos soirées, nos rassemblements et nos voyages de célibataires. Mais sur le terrain, je réalisais qu’il manque un ingrédient pour aider les célibataires à connecter plus au quotidien.

Ça prenait un moyen de rencontrer sérieusement en ligne : l’application GoSeeYou vient de ce besoin-là.


3. SELON TOI, QUELLES SONT LES QUESTIONS LES PLUS IMPORTANTES À POSER LORSQU’ON DISCUTE AVEC UN POTENTIEL « MATCH » AFIN D’ÉVITER DE PERDRE SON TEMPS?

Dans l’application, il y a déjà plusieurs informations qu’on peut donner et recevoir via les profils, l’horaire et la situation familiale, par exemple. Cela permet de faire un premier filtre plus technique. Ensuite, il ne reste qu’à jaser et se découvrir pour valider la compatibilité.

  • Est-ce que tu es heureux.se?

  • Raconte-moi trois choses positives ou signifiantes de ta journée?

  • À quoi ressemble ton dimanche idéal?

  • Aimes-tu ton travail?

Ce n’est pas très important de savoir ce qu’il.elle fait dans la vie, ce qu’on veut vraiment savoir c’est est-ce qu’il.elle revient à la maison en chialant ou énergisé.e. Les gens pensent compliqué, alors que tout ce qu’on veut c’est percevoir l’énergie de l’autre et s’assurer qu’elle convient à la nôtre. À travers des questions ouvertes comme celle-là, on ouvre de belles discussions tout en se détachant de la masse qui pose des questions prévisibles.


Ceci dit, est-ce qu’on perd vraiment son temps à établir des contacts et découvrir les gens? Je ne crois pas. Même si l’échange ne mène pas à une date ou une relation, pour moi ce n’est pas une perte de temps. Vouloir traiter le dating avec efficacité et productivité, c’est contre-intuitif. Une histoire d’amour, on ne veut pas que ce soit vite fait et bien fait, on veut que ce soit vrai et grand.

On n’est pas les seuls à voir ça comme ça parce que le mouvement du Slow Dating prend de plus en plus d’expansion au Québec. C’est une approche plus authentique et humaine du dating. Et si on prenait le temps?



Lire l'article complet #Dating #Célibataire #ApplicationDeRencontre #GoSeeYou

Posts à l'affiche
Posts Récents