Dans le jardin d'à côté


Afin de donner suite à mon billet  « Si je flirte est-ce que je trompe ? », voici celui « Dans le jardin d’à côté ». L’herbe est-elle plus verte dans le jardin d’à côté au pays de l'amant et de la maîtresse ? Tout est une question de perspective et de valeurs morales encore une fois et loin de moi l'idée de vouloir condamner ou de porter un jugement sur ceux qui cèdent à la tentation, ce bout de jardin vous appartient. Mais gardons bien en tête le principe qu'il y a danger de dommages collatéraux à ce libertinage et quelqu’un, quelque part, en sera blessé.

Qu’on se le dise honnêtement entre-nous histoire d’évacuer la question : tromper, trahir mentir, c’est mal, plusieurs l'affirme mais pourtant, certain(e)s passent à l’acte, avec plus ou moins de conviction, de circonstances atténuantes et plus ou moins de remords. Les infidèles intriguent, nombreux sont ceux et celles qui leur reprochent et les condamnent de ne pas résister à la tentation alors que beaucoup les envient d’avoir su y céder ou plutôt d'être capable de vivre dans le déni.

Vous enviez ces libertins qui osent suivre leurs envies ? Vous admirez les polygames qui mènent une double vie sans jamais se faire prendre ? Désolé mais ces infidèles "chroniques" sont loin d’être bienheureux. Emploi du temps à organiser, textos et coups de fil à effacer, gaffes et mauvaises rencontres à éviter, prétextes à inventer, alibis à trouver, oufff !!! Avoir un amant ou une maîtresse, ce n'est pas un peu dire au revoir sérénité ? En croyant vérifier si l’herbe est plus verte ailleurs, on se retrouve tôt ou tard dans la boue jusqu’au cou et ce n'est pas parce que l'on participe à un "Spartan race".

Nombreuses sont les conséquences dévastatrices suite à la découverte d’une infidélité chez la personne trahie telles l’état de choc, l’incrédulité, un profond sentiment de perte, de rejet, de colère, de panique et une estime de soi totalement brisée. Celle-ci fera fort probablement une analyse presque obsessive du passé, une rumination sur les détails de la liaison et sera en position d’attente anxieuse de futurs signes de trahison.

Les partenaires "adultères" peuvent également se retrouver dans un tourbillon émotif car bon nombre d’entre eux ne veulent pas mettre fin à leur première relation par "amour", par aisance ou pour des motifs pécuniers. Même s’il est plus facile de jeter le blâme sur la tierce personne, une liaison est souvent le symptôme d’un plus grand mal, comme le manque d’intimité, le vide, le délaissement, le manque de romance, le non-désir de l’autre et l'absence de communication. D'autres raisons peuvent être une faible estime de soi, un besoin excessif pour l’aventure et la chasse  ou tout simplement une dépendance au sexe.

Rebâtir une relation suite à l’infidélité demande de très bonnes aptitudes en " construction" car il faudra inverser les murs et fenêtres, ériger un mur entre l’amant ou la maîtresse, ouvrir une fenêtre d’honnêteté avec le conjoint ou la conjointe. Même si les couples espèrent souvent une solution rapide, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de raccourci. Quelques excuses et promesses senties ne suffiront pas à remettre le conjoint ou la conjointe trahie en confiance.  Si la confiance est la base d'un couple, celle-ci vient de prendre une volée à grand coup de masse alors, ça passe ou ça casse.

Si vous êtes malheureux ou que votre relation ne comble pas vos attentes, bougez, vous n'êtes pas un arbre, votre bonheur n'est pas si loin et nul besoin de faire ombre au partenaire car tous a droit à sa parcelle de soleil. Si l'adage dit : "Le malheur des uns fait le bonheur des autres", il existe aussi :  "Le bonheur des uns peut faire le malheur des autres" et croyez-moi, il n'est nullement nécessaire de l'appliquer.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

CONTACT

 

info@celibatairequebec.com

Tel : 1-844-235-4272

HEURES DE BUREAU

Du Lundi au Vendredi

9H00 À 18H00